Vous êtes actuellement sur le site général de l'UPE

Quand le passé se vit au présent

Quand le passé se vit au présent

Strasbourg

Louis Schalck

18 juin 2019

 

Louis Schalck vient de publier son cinquième roman. PHOTO DNA - JEAN-CHRISTOPHE DORN , texte VALÉRIE WACH

Il y est question de relations entre passé et présent, de liens invisibles, d’identité… Ancien directeur du CSC Le Galet, secrétaire général de l’Université populaire européenne, Louis Schalck vient de publier La vie de recherche , son 5e roman. Il le dédicacera samedi à La Parenthèse, à la Robertsau.

« Le passé, c’est ce qui est vivant et qui tombe dans le présent ». La phrase n’est pas de Louis Schalck, mais de la conteuse vosgienne Marie Scheppler. Elle va pourtant comme un gant au dernier livre de l’auteur Strasbourgeois, au point de figurer sur la quatrième de couverture.

Dans la vie du narrateur de La vie de recherche, Aristide Lemoine-Fusounieu, c’est d’abord un tableau, non signé et figurant une scène campagnarde, qui ressurgit, au décès de sa mère. Avec lui s’invitent des résurgences d’enfance, d’un passé qu’on a beau vouloir « enfouir comme des déchets radioactifs », mais qui finit toujours par ressurgir. Un lien en amenant un autre, c’est bientôt un être, Lorainne, restauratrice de tableaux de son état, « rencontrée sur le Minitel aux tout débuts des réseaux sociaux, dans les années 80 », qui retombe alors « par hasard » dans sa vie.

Il la croise d’abord comme un fantôme au musée de Salta, en Argentine, au milieu de momies précolombiennes ; puis la cherche à Buenos Aires, retrouve bientôt sa trace à Lisbonne… Une quête, un passé qui s’invite, au nom de quel(s) lien(s), et pour expliquer quoi ? Il faudra attendre la fin du livre – et un logiciel générateur d’anagrammes, car non, l’orthographe de Lorainne ne doit rien au hasard – pour trouver la clef.

• En quête du lien invisible

« Ce thème de la place du passé dans le présent, du va-et-vient permanent entre les deux, ça m’a toujours intéressé. Pour moi, le passé est vivant », insiste Louis Schalck. Pour ce livre, il a d’ailleurs puisé dans son propre passé – et les notes relatives à son premier voyage en Argentine, il y a 30 ans. Ancien directeur du centre socioculturel de Hautepierre, cet auteur d’essais, de romans et de poèmes anime aussi depuis une vingtaine d’années des « ateliers mémoires » à l’Université populaire européenne. Il n’y a pas de hasard.

Louis Schalck dédicacera La vie de recherche (Champ du Feu éditions), ce samedi 1er juin de 10 h à 12 h à la librairie La Parenthèse 63, rue Boecklin à Strasbourg-Roberstau.

Toutes les actualités

En poursuivant votre navigation sur les sites UPE, vous acceptez le dépôt de cookies pour optimiser votre navigation, vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d'intérêt et mesurer la fréquentation de ces sites.


Accepter     En savoir plus et paramétrer vos préférences